Archives de Catégorie: Street & Sportswear

Kenzo se prend la tête…

Ces derniers mois Kenzo à le vent en poupe et collectionne les collaborations. Des collections pas si anodines. Après avoir fait swinguer Vans, Kenzo s’attaque désormais à New Era, champion de la casquette. Une intelligente manière de conquérir une clientèle plus jeune, avec ces collections aux couleurs pop et doux airs de Californie. Must du must, les collections avec vans et Kenzo s’assemblent plutôt bien, un look Kenzo de la tête aux pieds ça vous tente ?

Nous, professionnelles de la communication on dit « caquette basse » à Kenzo pour ces habiles tours de passe passe. D’une, parce que la marque sait fait parler d’elle et se donne des airs exclusifs avec ces collections limitées. De plus, Kenzo reste terre à terre en proposant ses casquettes à 40 € seulement. Tous les éléments semblent réunis pour un véritable carton.

Anissa pour Hype’Com


Go Sport Time !

Tout beau tout neuf, le magasin Go Sport des 4 Temps à la Défense a été entièrement réaménagé et il le fait savoir. Place à un show haut en couleurs le 3 mai dernier. L’enseigne sportive a fait appel à la créativité de l’agence Zmirov pour organiser un défilé des plus originaux sur le parvis de la Défense durant la pause déj’ des traders, working girls et autres business(wo)men.

Pour animer ce show, pas moins de 40 performers ont été réquisitionnés sous la direction du collectif Andrea Crews et du duo de chorégraphes I Could Never Be a Dancer. Des mannequins, gymnastes, danseurs, sportifs accompagnés de leurs ballons, rollers, BMX et j’en passe, ont montré leur talents et surtout mis en avant les produits proposés dans le magasin Go Sport. Le tout dans une ambiance rythmée pour soutenir les chorégaphies et les prestations s’enchainant parfaitement. Tous les sports emblématiques de l’enseigne ont été revisités dans un style décalé et coloré.

En parallèle de ce showtime extérieur, un espace évènementiel à l’intérieur du magasin était mis en place. Cette foi-ci, place à de talentueux graffeurs ayant pour mission de customiser les chaussures Adidas achetées par la clientèle.

Cette journée, riche en évènements, marque l’affirmation du nouveau positionnement du distributeur Go Sport qui se veut « chic & sport ». En effet,  les magasins Go Sport ont été renomés « The New Concept Store » et sont désormais portés sur les thèmes de la naturalité et du lifestyle. Le premier New Concept Store situé aux 4 Temps, c’est 4000 m2 divisés en 14 univers organisés en corners : par genre (Go Man, Miss Go et Go Kids), par pratique sportive (Go Run, Go Foot, Go Swim, Go Fit, …) et par style (Go Shoes et Go Accessoires).

Par cet évènement, le numéro 3 du sport en France communique de manière cohérente et en totale adéquation avec son nouveau concept. A l’heure où le life style est adopté de tous et où le terme « concept store » , fort de son sens, fait de ses clients des privilégies, Go Sport a su prendre la vague au bon moment et ainsi devancer ses principaux concurrents.

Alicia

Sources : Street planneur, GoSport.com & Sortir à Paris.


Bar Refaeli, joueuse de tennis pour Under Me

Une publicité qui plaira à ces messieurs… Bar Refaeli plus sexy que jamais sur un court de tennis pour une nouvelle collection de sous-vêtements Under Me. La célèbre mannequin israélienne se dévoile créatrice de lingerie. D’une pierre deux coups, elle se veut également égérie. 52 secondes d’une partie de tennis intensive durant lesquelles le top présente ses sous-vêtements « basiques et confortables ».  Un spot publicitaire en noir et blanc, simple mais alléchant. La marque Under Me réussit à mettre en scène et retranscrire les résultats de cette collaboration « sporty » avec le top israélien.  Avec un physique athlétique et une baby face qui en séduisent plus d’un, Bar Refaeli réussit à faire oublier la mauvaise image que peuvent avoir les sous vêtements de sport… et réinvente le tennis !

Bar Refaeli ne se contente guère de jouer la tennis woman, elle nous prouve également sur le site Internet dédié à cette collection que les débardeurs et t-shirts masculins lui vont à ravir > Under Him.

Aujourd’hui, nombreuses sont les marques qui travaillent avec des mannequins. Bar Refaeli pour Under Me, Natalia Vodanovia pour Etam, Vanessa Traina pour Maje… toutes apportent leurs expériences et goûts pour la mode au profit des marques, donnant naissance à des collections modernes et sexy. Ce genre de collaborations permet à ces mannequins de se faire connaitre davantage et de se démarquer de la concurrence qui se veut importante. Cela montre aussi une évolution du métier de mannequin, les marques les sollicitent tant pour leur créativité que pour leur notoriété.

Alors Bar Refaeli pour Under Me… On jalouse, on déteste, on admire, on envie, on trouve ça trop cliché ? A vos claviers pour partager vos avis.

Alicia

Sources : Under.me & Puretrend


Kenzo rhabille Vans pour l’été

Le Printemps inspire aux marques des associations surprenantes, qui donnent naissance à de véritables petits bijoux. A l’exemple de cette collection Vans signée Kenzo. Une collaboration inédite qui sera dévoilée, par parcimonie en Mai, Juin et Juillet 2012. Les créateurs haute-couture, tels que Humberto Leon et Carol Lim l’ont bien compris, le luxe se démocratise. Et qu’elle est la meilleure façon de s’y adapter sans banaliser sa marque ? C’est l’association.

Voilà une belle stratégie marketing, qui, associée à une communication intrigante, fait à coups sur des étincelles. En effet, l’aspect inédit du produit de part notamment son nombre limité, le rend encore plus désirable. D’où parfois les campements organisés des jours avant le lancement de certains produits. Une théorie encore plus vérifiée pour les baskets, et ce n’est pas les sneakers addict qui nous contrediront. La basket est devenue le mocassin du 21 ème siècle.  Certaines paires pouvant atteindre des milliers d’euros. On pense par exemple, à la réplique des Nike de Marty Mc Fly de retour vers le futur, vendue l’an dernier aux enchères à plus de 15 000 €. Une folie douce, qu’on accepte finalement nous les femmes quand on pense à ce qu’on pourrait débourser pour le dernier IT bag…

Anissa pour Hype’Com


American Apparel censuré au Royaume Uni

Hype’Com vous parle des stratégies de communication des marques, et par la même occasion des faux pas à éviter. Comme aurait pu le faire la marque American Apparel, à nouveau en poursuites judiciaires pour des campagnes publicitaires jugées pornographiques, abusives et dévalorisantes outre-Manche. En effet, Dov Charney, créateur de la marque, est connu pour ses affiches pour le moins provocantes, utilisant de très jeunes mannequins (pour la plupart employées de boutiques de la marque), dans le plus simple appareil. Il s’agit d’un parti pris pour le moins risqué.

En communication il est de mise de s’adapter aux normes et valeurs du pays dans lequel nous choisissons de communiquer afin de ne pas choquer, comme le fait American Apparel, en banalisant la nudité, voire la pornographie. Le risque étant que le consommateur est une image négative de la marque et refuse de s’identifier à celle-ci en la portant. Un risque d’autant plus important, lorsque l’on considère les mouvement féministes, qui verraient dans ces affiches l’utilisation de jeunes femmes en simples et banals objets.

Cependant, le but d’une marque est bel et bien de faire parler d’elle. Alors que ce soit en bien ou en mal n’est ce pas le cas pour American Apparel ? Hey ouai joli coup …

Un article entièrement dédié à notre professeur, qui se plaignait de voir trop d’hommes dénudés sur notre blog 🙂

Anissa pour Hype’Com


Surfe avec Roxy

« Let the sea set you free » est le slogan du concours international lancé depuis le 1er mars par Roxy. La marque australienne invite toutes les jeunes filles âgées de 18 ans et plus à envoyer leurs vidéos, photos et essais mettant en scène de manière originale leur esprit « Roxy ». Ce concours entièrement digital prendra fin le 8 avril, ça sera ensuite aux internautes de voter pour leurs candidates favorites. Les 75 meilleures devront à nouveau faire preuve de créativité et soumettre une dernière vidéo ayant pour thème le slogan du concours (plus précisemment et pour les non-bilingues « comment l’océan peut leur offrir un sentiment de liberté »). Puis le 15 juin la décision finale du jury Roxy qui déterminera les 3 grandes gagnantes d’Europe, d’Amérique et d’Asie-Pacifique.

Et là j’imagine que vous vous demandez « mais que vont-elles gagner après autant d’efforts et de créativité? ». Le gain en vaut la chandelle. En effet, ces 3 jeunes filles remporteront un voyage à Biarritz pour assister au Roxy Pro (célèbre étape du championnat du monde de Surf), elles apprendront également à surfer sur un des meilleurs spots au monde accompagnées des athlètes de la Team Roxy. Mais ce n’est pas terminé, en plus de cela la marque fait une dotation de 5000 dollars… et d’un second voyage dont la destination est une surprise.

Et là c’est le moment où nous avons toutes envie de prendre notre caméra et de tenter notre chance !

Avec ce concours unique et aux dimensions internationales, Roxy fait rêver. Cette stratégie qui insite ses cibles à participer activement à la notoriété et la réussite de la marque renforce cette dernière dans son positionnement. Les marques proposant des produits et services dans l’univers des sports extrêmes doivent se montrer à la hauteur des sensations que procurent ces activités. A travers cette action, Roxy se démarque et innove. De plus, la marque féminine de Quicksilver adoptent à sa manière les médias qu’utilisent sa clientèle et n’hésite pas à rappeler qu’elle est LA première marque à s’être adressée aux surfeuses.

Alicia

Sources : Roxy, Puretrend, Côte Basque.


Levi’s s’offre la plus belle avenue du monde !

C’est une nouvelle toute fraîche qui vient de tomber ce matin dans les magazines les plus pointus. Levi’s ouvrira le 11 Mai prochain un nouveau magasin sur les Champs-Elysées!!! On n’échappera évidemment pas à l’inauguration qui se tiendra la veille au soir dans les les locaux flambants neufs, sur le thème de la musique, durant laquelle les  invités auront rendez-vous avec une collab franco-américaine de Pedro Winter et James Murphy. La marque prolongera les festivités le 14 juin, avec une deuxième collaboration artistique qui mettra en scène André et Shepard Fairey. Veste et t-shirts en édition limitée seront les témoin de ce rendez-vous exceptionnel.

On peut aisément considérer que tout roule pour la marque, et plus encore. Puisqu’il ne s’agit pas uniquement d’une boutique de plus, mais de LA plus grande d’Europe  avec une surface de 650 mètres carrées répartie sur trois niveaux, après celle de Regent Street à Londres. Un réel effort d’aménagement a été fourni afin de retranscrire au mieux l’ADN de la marque. Levi’s a pour cela fait appel au bureau français REV Architecture.

D’un point de vue de la stratégie de communication, que représente cette dernière acquisition, la rédaction  d’Hype’Com a une impression de déjà vu et se demande si on ne risque pas de revivre un remake du lancement d’Abercrombie il y a déjà un an. Abercrombie qui avait fait fureur avec son défilé d’éphèbes. Levi’s devra donc innover pour atteindre un tel succès. On salue cependant l’ascension, en sachant à quel point il est difficile d’obtenir un tel emplacement. Bien que la notoriété de la marque ne soit plus à refaire, avoir pignon sur les Champs Elysées est un gage de réussite et une garantie supplémentaire. D’autant que la rentabilité de ce futur magasin ne pose aucun doute lorsque l’on considère les vingt millions de touristes par an.

Restez aux aguets pour un reportage en direct le 10 Mai prochain…

 

Anissa pour Hype’Com


La déferlante de sportifs

 

Gérard Piqué pour Mango, Rafael Nadal pour Armani, David Beckham pour H&M, Tony Parker pour De Fursac, Freddie Ljungberg pour Calvin Klein … les marques de mode & beauté, destinées à nous autres jeunes adultes, utilisent le sportif comme égérie, une stratégie de différenciation qui paye. Hype’Com est là pour vous expliquer ce phénomène.

Le sportif incarne l’admiration. Leur plastique irréprochable et leur style de vie représentent un modèle à suivre aux yeux des personnes ciblées par les marques. Ces dernières vont facilement s’identifier à ce type d’égérie. Qui dit sportif, dit notoriété planétaire et donc des retombées médiatiques et financières importantes pour les marques. De plus, ces athlètes apportent une image neuve & saine. Aujourd’hui le sportif est aussi bien suivi sur son terrain de jeu que dans sa vie privée. Les plus médiatisés sont de véritables produits marketing pour le monde de la mode.

Le sportif comme égérie, aujourd’hui nombreuses sont les marques à adopter cette stratégie. Peut-on alors encore parler de différenciation ?

Pour vous aider dans votre réflexion & pour le plaisir des yeux voici quelques unes des campagnes de publicité usant des charmes de l’athlète.

Alicia

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 


Supra et sa stratégie d’éditions limitées

Supra, célèbre marque de skateboard californienne, fondée en 2005, s’est spécialisée dans la confection de sneakers (plus communément appelées baskets par certains). Des modèles très prisés des sneakers addict, qui ont d’ailleurs rapidement trouvés leur place dans le monde hip hop aux pieds des artistes comme Lil Wayne, Jay-Z, Justin Bieber (oui la notion d’artiste est relative)…

La marque a rapidement trouvé une stratégie de communication qui visiblement porte ses fruits. En effet, Supra fait preuve d’une réactivité impressionnante en créant des collections limitées lors d’ événements incontournables du calendrier comme Noël…, ou même encore plus bufflant, en rapport avec des faits divers, comme la disparition tragique de Michael Jackson.

Cette fois-ci, c’est à l’occasion de la Saint Valentin que la marque Supra, nous présente sa toute dernière collection, toute de rouge vêtue, et toujours en édition limitée. C’est en jouant sur le caractère rare de ces collections que Supra est encore plus convoitée par les sneakers addict, souvent prêts à investir plusieurs centaines d’€uros. Depuis c’est devenu un rituel et les habitués se montrent toujours présents aux rendez-vous fixés par la marque.

Une paire de sneakers pour les élections présidentielles ? Pas sûre que l’effet soit garanti, qu’en pensez-vous ?

Anissa pour Hype’Com

 


Reebok Reebok… sur les toits de New York !

Reebok a investi le 86 ème étage de l’Empire State Building ce jeudi 26 Janvier aux alentours de 4 heures du matin pour une opération peu commune. Une dizaine des plus grands champions de fitness, dont Rich Froning Jr. et Annie Thorisdottir, les deux vainqueurs du challenge 2011, ont été mis à contribution pour une séance de sport plus que matinale. Le but de cette opération étant de mettre en valeur le programme de fitness Cross Fit de la marque (Le Cross Fit est un programme de remise en forme alliant des mouvements de gymnastique, d’haltérophilie, et force athlétique.

Reebok réoriente sa communication vers des valeurs plus traditionnelles, telle que le sport, dans une société pronant une santé et un physique parfaits, une société qui prend soin d’elle. Le message est ici une fois de plus bien clair, si toi aussi tu souhaites pousser de la fonte avec le sourire et faire un marathon sans un point de côté ? Portes du Reebok !
Une fois de plus des personnalités sont mises en avant pour une identification du consommateur plus réelle.

La rédaction d’Hype’Com trouve l’effort de communication de Reebok une fois de plus original. Tout y est la musique, le suspens, les prises de vues… mais certaines questions subsistent… Pourquoi les toits de New York pour ça ? Et surtout, pourquoi des sportifs prennent-ils l’ascenceur ???

Anissa pour Hype’Com